Tournoi de Dole 17/03/2013

128 joueurs ont pris part à ces joutes, dans le manège de Braque, magnifique salle des fêtes de Dole. C'était un jour à ne pas mettre le nez dehors, sauf pour jouer au scrabble. 4 joueurs  du club étaient présents : Anne, Christiane, Virginie et Nicolas. Pascal oeuvrait à l'arbitrage pour son ancien club. Deux premières parties peu scrabblesques, mais très fatigantes et une troisième qui a chamboulé les classements...

 

TH Dole 2013.pdf
Document Adobe Acrobat 290.1 KB

Bernard est aux commandes de cette première partie. Aura-t-il une bonne main aujourd'hui? Il faudra attendre la fin de la partie pour le dire... Ça commence bien, le juge arbitre nous propose de connecter nos téléphones mobiles à internet à l'aide du WAP ou de nous "DOPAIT" ! Les joueurs ne TILTENT pas et pourtant... ça TINTE fort ! un S attendu pour transformer WAP en SWAP (échange, en finance) et former au choix : SOLVATÉ (adj), VOLETAS, LOVÂTES ou VOLÂTES. Un MADÉRIEN nous rejoint sur la grille en ne gagnant que 2 points sur le sous-top, il manquait le U pour le transformer en RAMEQuIN. Les quelques minutes passées se sont transformées en une HEURE qui aurait pu faire des HEUREUX ou des MALHEUREUSES avec un VARHEURE (unité d'énergie réactive) virtuel. Le QUAKER (membre d'une secte protestante) ne perdait que d'une petite longueur. Facile de jouer au scrabble, YAKA, y-à-qu'à! QUINE, je l'avais... Il fallait préparer : ARLE-, MARO-, TRUS-, ALGON- , DAMAS-, ENqUI-, MAJOR-, MANOS- et MINOR-. Un joli LIVRET à 41 points permettait au SAXO de former une jolie collante. Un BRUMA fit quelques cheveux blancs aux arbitres, car un certain nombre de joueurs avaient préparé -S et -I qui valaient une belle bulle, voire une moyenne quand on avait l'idée de jouer deux fois le même mot ! Mais, comme tous les verbes liés à la météo, ils ne se conjuguent qu'à la 3ème personne du singulier, la seule possibilité était donc de mettre un -T. Un FLAMBeUR se cachait par là-dessous ! ÇA, c'était bien vu... et non LUCRAtIF... en posant FOUI à la place de FLINGUeR, on était plus serein. On pouvait également se mettre au vert sur un GREEN sans NÉGLIGER LIGNAGER (adj, droit des parents d'un défunt sur un bien vendu par celui-ci). SILÉ rapporte quelques 29 points, mais n'est pas très agréable pour nos oreilles. En cette fin de période hivernale, avec un tel tirage, tu te GÉLIFIES quand tu t'INFLIGES de porter des FILIBEGS (kilts, = PHILIBEG). LIÉGEAI, c'est garnir un filet de pêche de liège. JOUEZ pour 62 points, assez facile pour un scrabbleur de duplicate. ÉMISE se prolongeait en ART-, ENCH-, ENTR- et SURC-. EMpOSIEU et MOIrEUSE auraient accentué les écarts sur une telle partie. REJOUE au coup 20 nous incite à continuer la partie pour ne pas avoir la ROUgEOLE. DÉJOUEZ était évident et plaçable contrairement à BOnDELLE (poisson du lac de Neuchâtel) ou BOrDELLE (femme volage). Nicolas aurait bien pris son B(a)LLON pour terminer la matinée, sans savoir que BLONDEL était une ancienne unité d'optique. Saviez-vous que chez nos amis québecois, le BALLOuNE (BALOUNE) est un petit ballon gonflable, ou un éthylotest? Terminer sur DÉBECTAS (débéqueter, dégoûter) a été significatif pour certains... 23 coups, 836 points dont un certain nombre se sont envolés parfois très haut ! Heureusement que les salades, charcuteries, fromages et desserts proposés nous ont comblé l'estomac (en plus , il y avait du rab de mousse au chocolat et de crème brûlée...mmmmmmh!). Michèle au DA en a eu pour son compte en devant revérifier les bulles  après BRUMA (j'espère qu'on lui avait mis des desserts de côté).

La partie après le repas est parfois difficile à digérer... c'est Daniel qui a eu l'honneur de nous la tirer. Nous commençons par poser une HARKIE qui aurait pu se transformer en HYPERKALI ÉMIE (excès de potassium dans le sang) ou en KILOWATTHEURE ! La première partie n'étant pas assez salée, nous jouons RESALERA en quadruple, en perdant tout de même 20 points ou plus avec RÉALÉSER, LISÉRERA (garnir d'un liseré), RÉALISER, RÉÉLIRAS ou RELIERAS. On RESALE avec un S, mais on DESSALE avec deux... pour ceux qui auraient hésité. GUIPÉ, vient du verbe transitif GUIPER, qui veut dire torsader ou entourer un fil électrique d'un isolant. À la place de dire BOXEUR sur ce coup, vous pouviez dire PUGILISTE ! Coup suivant relativement facile avec ENTITÉS ou ÉTEINTS, TEINTES, TINTÉES, TÉTINES... Une DÉVI est une nouvelle divinté féminine de l'Inde qui pouvait aussi vous permettre de poser un OVOTIDE (gamète femelle), heureusement que la gente féminine existe car le haut dignitaire d'Europe orientale nous aurait assommé avec VOÏÉVODE (= VOÏVODE). ÉWÉ, c'est comme ça au Togo. La FÈVE était bien cachée, même si la galette n'est plus dans nos assiettes. Notre SOUDAI aurait pu en "SOUDOyAI" plus d'un, mais le Y a eu un coup de retard, dommage ! Retour en Algérie pour un DEY bien scotché en haut de la grille, accompagné d'un UD. Nouvelle maçonnerie avec CET alors qu'il y aurait pu avoir un OBSTaCLE (= COTaBLES, CLaBOTES vt) ou des BLOChETS (pièce de charpente). Il ne fallait pas s'ENSABLER, sauf en 1H pour sortir la tête haute, c'était une situation bien INStABLE comme le dira Nicolas. Pour info, une SABLiNE est une petite fleur blanche. Quelle bonne idée de s'envoler avec HÉLICOS au lieu de rester à terre avec SCHOLIE (= SCOLIE, note grammaticale, critique ou historique sur un texte), LOCHIES (nf.pl, que les hommes ne "connaissent" pas puisque c'est l'écoulement utérin consécutif à l'accouchement), CHOLINES (corps azoté de la matière vivante), HÉLICONS (instrument à vent qui se porte autou du cou) et heureusement LÈCHIONS, le plus abordable... Quelques mots pas très compliqués, mais parfois un peu cachés avec NOM, TALA, NUEZ, AJOURÉ, VOGU(a)IT alors que GOÛTIONS ne trouvait pas de place, QUE, SAX (comme SAXO à la première partie, bien collé, mais cette fois en bas de la grille). Nous terminerons avec un bon verre de PINOT sur un air de SAXO. Plus de scrabble qu'à la première (4), il y avait de quoi y laisser ses plumes avec 914 points pour 22 coups. Un p'tit café et une part de gâteau seront les bienvenus pour régénérer toutes ces neurones...

 

C'est Pascal qui plongera la main dans le sac pour cette dernière ligne droite. Un début en douceur avec NOVER mais ne pas oublier de préparer TUR- pour éviter de laisser sa place à un autre joueur. Un joli ROSTRALE (adj, colonne ornée d'éperons de navires et rappelant une victoire navale) gagnait 6 points sur TOLÉRAS. On pouvait toujours placer OESTRAL (adj, relatif à l'oestrus, période de l'ovulation pendant laquelle la fécondation est possible) ou ALERTONS, ALTÉRONS, RATELONS, RELATONS, SALERONT... Décidément on aurait pu donner un thème à cette journée avec JUMELANT (attention : je JUMELLE). ESSUYÉ pouvait paraître plus simple. Dans la famille de TUYAU, vous pouvez placer une TUYÈRE qui est un élément de canalisation. Attention, quand on n'a pas bien fait le travail, on doit R-ESSUYER ! TWI(s)TERA permettait de danser sur sa chaise même si on hésitait sur l'orthographe de REW(r)ITÂT (réécrire). Les "RE" sont vraiment utiles aujourd'hui, car nous plaçons RE(t)OMBE, 26 scrabbles étaient plaçables et relativement faciles. Quelle audace, de nous annoncer le coup suivant avec  "SALOPARD", mais c'est pour les hommes... seule possibilité en 8 lettres (à se souvenir). Une DÉFENSE masculine immédiate pour l'égalité des sexes et former SALOPARDE ! Quel début de partie : 8 coups, 5 scrabbles et 521 points à la clé (sans les bulles éventuelles). 

La suite dans quelques heures...

Valent’Scrabble

Nos séances de club:

le mardi à 16h30

et 18h

le mercredi à 19h

N'hésitez pas à venir

découvrir

le scrabble duplicate

et/ou

le scrabble classique

Attention, certaines pages sont réservées aux licenciés

Le tout

dans un esprit

convivial

et

intergénérationnel